Retenir les noms et les visages Partie 1

Categories Mémorisation

Cette fois-ci, nous allons voir une application concrète et utile des techniques de mémorisation : comment mémoriser les noms et les visages.

Plutôt que d’écrire un gigantesque pavé indigeste, j’ai décidé de le scinder en trois. Cet article traitera de techniques très simples à mettre en place pour se souvenir du nom des gens, puis on abordera les techniques de mémorisation plus compliquées dans les deux articles suivants.


Pendant très longtemps, j’étais absolument nul pour me souvenir des noms des gens. Le visage passait encore, mais le prénom… C’était une autre histoire. Pourtant, tout le monde aime que l’on se souvienne de son prénom (essayer d’aborder quelqu’un en l’appelant « machin » n’est pas recommandable). C’est pour cela que j’ai développé quelques stratégies très simples afin de mémoriser le nom des gens.

Évitez d'oublier une personne grâce à des astuces simples

Sans faire de réels efforts, voici un petit protocole très simple à mettre en place pour retenir naturellement le nom de gens :

Faire attention au nom donné

Et oui, c’est du simple bon sens, et pourtant il est très commun d’entendre le nom de quelqu’un et de l’oublier la seconde suivante. Ce qui est assez gênant… Il existe une explication à ce phénomène : quand on parle avec quelqu’un pour la première fois, on est fortement concentré sur ce qu’on va lui dire, sur la façon dont on va se présenter. Mais si l’on est focalisé sur notre présentation, on ne peut pas prêter attention à la sienne. Logique, non ? Donc, mon meilleur (et très simple) conseil consiste juste à prêter toute votre attention lorsque votre interlocuteur se présentera. C’est aussi simple que ça. Si vous avez mal entendu, n’hésitez pas à lui demander de répéter. Si vous n’êtes pas sûr, vous pouvez le répéter immédiatement après qu’il vous l’ai donné : si votre prononciation est horrible, il corrigera.

Créer des connexions

Le cerveau n’aime pas les informations solitaires. Il aime bien lier entre elles différentes sortes de données. Un simple nom posé sur un visage ne l’intéresse pas beaucoup. Par contre, s’il crée des connexions, il va retenir le nom beaucoup plus facilement. Faites donc attention au contexte, au lieu où vous rencontrez votre interlocuteur. Si vous discutez un peu avec lui, des liens se feront naturellement lorsque vous apprendrez des informations sur sa vie (son travail, ses passions…).

Dans le second article sur la mémorisation des noms, on verra comment créer des connexions artificielles ultra-puissantes pour que vous vous souveniez de son nom même si vous lui parlez à peine 😉

Utiliser son prénom

Dans la discussion, n’hésitez pas à réutiliser son prénom ou son nom. Cela permet de réactiver rapidement l’information (l’association visage/prénom) et renforce la mémorisation. En plus, cela fera plaisir à votre interlocuteur et montrera que vous avez mémorisé son prénom. D’ailleurs, essayez de l’employer lorsque vous devez le quitter. Un simple « au revoir » est beaucoup plus fade qu’ « au revoir Monsieur Mokarthnetf » (qui sera ravi que quelqu’un, pour une fois, ait retenu son nom).

Se le répéter après coup

Une fois la discussion terminée, vous pouvez répéter mentalement le nom de la personne que vous venez de rencontrer. Encore une fois, il s’agit d’une technique très facile à utiliser et qui augmentera vos chances de vous rappeler de ce nom. Elle est très utile quand vous sortez d’une réunion ou d’une fête après avoir parlé avec une dizaine de personnes.


Nous voici à la fin de ce petit protocole. Il est vraiment très simple d’emploi et ne demande absolument aucun effort (à part celui de demander son nom à la personne que vous avez en face de vous).

On verra comment utiliser des techniques de mémorisation toujours très simples et extrêmement efficaces dans l’article numéro deux.

En attendant, voici un petit bonus qui renforce le point 2) du protocole et vous prépare aux techniques de mémorisation :

Lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, essayez de noter un détail particulier dans son apparence ou dans sa façon de faire, quelque chose qui vous interpelle. Fiez-vous à votre première impression, car même si elle totalement fausse, elle vous permettra de vous rappeler de la personne plus efficacement. Il s’agit simplement de trouver en quoi la personne en face de vous est unique : encore une façon de créer une connexion, une spécificité réveillant votre cerveau. S’il s’agit d’une particularité physique, c’est encore mieux, car nous allons voir très bientôt comment associer un visage inconnu avec un nom (tout aussi inconnu).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *